mardi 1 janvier 2008

Se faire owner...

31 décembre, après avoir entendu parlé du "show d'ouverture du 400e" incessament depuis les 3 derniers mois sur les ondes des radios de la ville, il n'était pas question que je manque ce spectacle mis en scène par Denis the Butch Bouchard au coût de 4 millions de beaux bidous (si je ne m'abuse).

C'est ainsi que sur le coup de 5 heures, un zèle exageré aidant, moi, l'Enfant Roi et La Légende étions sur le traversier qui nous mènerait, nous l'esperions, à tout un spectacle. Après une halte plus ou moins saine au royaume du Clown, c'est place d'Youville qui nous attendait!

Selon nos estimations douteuses dont le fondement était plus que fragile nous pensions qu'arriver aussi tôt était une nécessité mais rendu sur place, il est apparu comme clair que nous avions sur-estimé l'engouement ou du moins la détermination que pouvait susciter ce happening. En effet, mis à part 3 ou 4 rangées de personne devant la scène ainsi que des attroupement disparate un peu partout sur la place d'Youville, le lieu de spectacle était encore relativement vide. Un peu penaud, on se motivait en songeant à notre place assurée au abord de la scène de 50 mètres de large!

Puis alors, vers 6h10, apparu sur les murs de l'édifice derrière la scène à l'aide de projecteur les visages successifs de J.C. i.e. Jean Charest, Stephen Harper, le nouveau maire Labeaume ainsi que la gouverneur générale, son excellence (wowoui) Michaëlle Jean. S'en suivit ensuite la purification de nos corps par Max Gros Louis qui utilisa tous les artifices amérindiens possibles, de la fumée de tabac jusqu'au Nord, pour nous purifier dans un processus fort laborieux.

Puisqu'il n'était que 6h10, nous nous disions que nous aurions sans doute à voir ces messages à maintes reprises, le spectacle étant précu pour 11h15. Cependant, à notre grand étonnement, s'amenèrent sur la scène une masse de gens (200) qui s'assirent sur des chaises et se lancèrent dans un solo de tappage de pied sous une musique de terroir dont je suis fort peu friand. L'alcool et la motivation à ne pas avoir froid aidant, nous décidâmes pourtant de danser le diable et corps et de s'époumonner pour chanter à l'aider du télé-souffleur qui nous fournissait les lyrics. Heureux, nous étions ravi de voir qu'il y aurait peut-être un peu de divertissement avant le spectacle, l'attente ne serait peut-être pas aussi ennuyeuse qu'escomptée!

S'ensuit ensuite un pot-pourri de divers chanson traitant de Québec. Loin d'être entraînante, la musique avait au moins le luxe de nous garder occupé. Arriva ensuite un moment d'anthologie, une pièce musicale qui passera sans doute à l'histoire, la pièce de résistance de ma soirée, le summum, le peak: Le Rap des Saints. En effet, trois gars vécu d'habit de simili suède au couleur fort voyante (rouge, bleu et brun) se lancèrent dans un rap ayant pour but de nommer tous les ''saints'' de la ville de Québec le tout entremelé du refrain fort accrocheur "Saint Saint Saint, Québec est la ville des Saints" que je m'époumonais à chanter.

Puis vint Stéphane Rousseau avec son personnage de Rico qui invitait les jeunes dames, au gré d'une chanson, à copuler avec lui dans une chambre du Capitole en affirmant que plus personne ne serait vierge à la fin de la soirée....

Alors arriva Bruno Pelletier. Je commençais à me poser des questions. En effet, la quasi-totalité des gros noms annoncés avait fait une apparition sur scène, déjà, à 6h50. Je me rassurais en me disant qu'il s'agissait sans doute là d'un réchauffement avec des petites chansons bien sympathiques mais sans grande envergure. Cependant, lorsque ce qui s'avéra être les 400 artistes se retrouvèrent sur scène et qu'on projeta un décompte sur le mur (10,9,8...,1 2008!), nous réalisâmes que nous venions d'assister à la générale du spectale. Je ne saurais énumeré assez de sacre pour exprimer le sentiment qui m'habitait. Nous étions perplexe, subjugué, détruit pis toute ces mots là.

Pour bien saisir l'ampleur de la situation, il faut précisé qu'il était 7h, il fesait relativement froid, nous avions assister au spectacle à toute fin près et il fallait maintenant attendre 4 heures si on voulait voir le vrai spectacle.

Ayant fait la promotion du show du 400ieme auprès de plusieurs personnes au détriment d'un autre party, mon orgueil venait de recevoir une criss de volée. J'étais défait, déçu et c'est piteux que je retournais en direction du traversier parce qu'il était hors de question que je subisse 2 fois ce dilapidage d'argent éhonté. Perplexe, je n'arrivais pas à saisir qu'on puisse faire une générale 4 heures avant le show...

Finalement, malgré le fait que je sois, et de loin, la personne la plus orgueilleuse que je connaisse, je suis allé au party que j'avais pourtant renié. J'y ai été entouré de plusieurs amis, j,ai pu écouter le Bye Bye et j'avais quand même pu voir le show du 400ieme live. Au fond, je m'en tirais pas si mal.

9 commentaires:

Babs a dit…

Faut voir le positif partout. :P

pascal a dit…

Je n'ai pas encore vu ce show... je risque de le visionner en avance rapide ce soir s'il me reste encore de l'énergie. Avoir pu, j'y serai bien allé mais à lire ton résumé, je n'ai rien manqué vraiment. Esperons que le restant des festivités soient à la hauteur.

Amélie a dit…

Hum...4 millions...vraiment?
Je suis ébahie de voir comment on peut aussi mal dépenser... :D

Enfant Roi a dit…

Ahahah, en réécoutant le spectacle dans le confort de ma maison, c'était tout de même mieux que la générale.

Durant la générale, tout les artistes performaient dans leur "soutte de neige" au lieu de porter leur costume respectif et il faisait encore clair... mine de rien, ça fait une différence.

De plus, choyés que nous sommes, on a pu assister à l'entrée en scène, style Boxe (cheminement du gars filmé jusqu'à son arrivée sur la scène) d'un parfait inconnu qui avait comme rôle, un coup sur scène, de rien calisser. Il est reparti de la même facon quelques secondes après. C'était de toute beauté. J'était un peu déçu quand j'ai visionner le spectable à la tv. Ils ont remplacer ce personnage fort sympathique par Gregorie Charles.

Ils aurait été beaucoup plus divertissant de garocher 4 millions de dollars en petite coupure d'un hélicoptère en dessus de place d'Youville. On aurait eu assez de stock pour faire 2 saisons complète de drôle de vidéo... mais on peut pas tous avoir la même vision de l'art!

Le Tapageur Silencieux a dit…

@babs: C'est une des meilleur façon d'être heureux dans la vie!

@pascal: Après écoute télévisuelle, le tout était moins pire que sur place mais ça demeurait fort bof...

@amélie: C'est absolument déroutant de voir les fonds publics s'envoler tel hirondelle au printemps

@enfant roi: Effectivement, comme dit plus haut, le show était moins pire à la télévision (pour laquelle il a été conçut je crois) parce que je me suis fait dire qu'à compter de 9 heures, il n'y avait plus d'accès possible au site, les toilettes bleues étaient absentes et le manque d'écran et la mauvaise orientation des hauts-parleurs ont fait de l'évènement un flop sur place. Pour l'idée de l'hélicoptère, ça c'est de l'art. Si je suis élu maire un jour, attend toi à recevoir une enveloppe brune on the side pour une organisation quelconque.

Le Voyou du Bayou a dit…

Moi j'ai écouté le show à la télé après le Bye Bye. J'ai trouvé que le contenant était assez spectaculaire mais que le contenu faisait généralement dur. Y'a plein de trucs pour lesquels je n'ai vu aucun lien avec la ville de Québec? C'est quoi le lien des squelettes? C'est quoi le rapport de Stéphane Rousseau et des mexicains? Je regrette pas du tout de ne pas y être allé et d'avoir plutôt opté pour le party de ma tante Bibiane.

pascal a dit…

J'ai essayé de regarder le show... ouf, j'ai fait du fast forward et après... j'ai effacé. Je n'ai pas accroché du tout.

Le Tapageur Silencieux a dit…

@pascal: En effet, c'était un show un peu drabe, rien qui m'a accroché, certainement pas le rap des saints ou l'espèce de personnage espagnol douteux dont je cherche toujours le lien avec la ville.

audrey lefour a dit…

Votre site est merveilleux ! Je vous souhaite une très bonne continuation.

voyance gratuite par mail