samedi 16 février 2008

Quand Petite Soeur voit un Grand

Je ne pense pas en avoir parlé jusqu'à présent mais j'ai un petit frère et une petite soeur. Je suis donc l'ainé d'une famille de 3 enfants, parents divorcés, tout le tralala. Si je parle de ça, c'est pour vous parler de ma petite soeur et de ses fréquentations douteuses qui me laisse perplexe.

Cette histoire débute il y a un peu moins de 4 ans. Petite Soeur et Petit Frère se voient offrir l'opportunité d'améliorer leurs anglais dans un camp de jour durant l'été. Jusque là, rien pour s'exciter la pilosité des guiboles (pwel des jambes). Là où ce récit jusqu'ici vide prend son envol, c'est quand ma soeur alors âgée d'un gros 14 ans bien sonné fornique avec un moniteur de 20 ans. D'ordinaire, je m'en serais contrecalissé (j'ai toujours trouver que l'ajout d'un préfixe à un sacre, c'était savoureux) et cette évènement que je su de part un étrange concours de circonstance ne fit pas exception à la règle, ma soeur étant une personne pour laquelle mon intérêt à toujours été très mitigé pour diverses raisons.

L'histoire aurait normalement dû s'arrêter là.


Mais c'est ici qu'arrive la Péripétie 1 comme dans tout bon texte de secondaire 1. Lors d'une semaine de lecture qui superposait une semaine de relâche, un gars visiblement beaucoup plus âgé que ma soeur (à l'époque âgé d'un gros 15-16 ans) vient à la maison et pendant que je vais jouer au hockey, ils font je ne sais quoi. Encore là, ma philosophie du Live and let live persiste. Plus tard, j'apprendrai qu'il s'agissait du toujours fameux moniteur d'anglais.

Arrive donc la Péripétie 2 qui se veut chevauchement de deux évènements fortuits. D'un côté, ma mère qui me demande ce que je sais de ce moniteur puisqu'elle sait que ma soeur lui parle sur msn et que la fille d'une de ses collègue âgé de 12 ans a également des discussions douteuses avec le dit homme. D'un autre côté, moi qui se pointe sur l'ordi familial tout bonnement pour découvrir une conversation msn laissé ouverte par ma soeur avec l'étalon anglais et où la dernière phrase que je lis dans un réflexe humain alors que je ne voulais qu'appuyer sur le X va comme suit: "J'ai hâte de te revoir pour que tu me resuces ma petite cochonne favorite". C'est ici que je capote un peu.

1 semaine plus tard, j'arrive chez moi pour trouver ma soeur au sous-sol avec l'orifice anal (trou de cul). Je repars étant à ce moment réchauffé et plus ou moins en contrôle de moi. À mon retour, le rejeton de péripatéticienne (fils de pute) étant parti, je dis à ma soeur: "Lui je suis mieux de pas y revoir la face (insérez menace plus ou moins crédible venant d'un gringalet comme moi)". Comme de fait, je ne l'ai pas encore revu.

Je sais cependant de sources aléatoires qui désirent garder l'anonymat que ma soeur conserve des liens avec lui et qu'il la fourre lorsque le chat n'est pas là. Je me dis que Petite Soeur apprendra de ses erreurs (c'est une hypothèse audacieuse). Je trouve franchement douteux qu'elle puisse être attirée par un gars qui, à 24 ans, a des discussions semi-scabreuses avec des filles de 12 ans. J'ai essayé de lui parler en tant que représentant de la gente masculine qui voit la chose d'un autre oeil mais elle en a rien à cirer. J'imagine que je ne peux rien faire d'autres mais saint esti...

13 commentaires:

Miss Cruella a dit…

Aya! Dénonces-le, c'est un maudit pervers!

Faut le faire baver un peu, c'est tout ce qu'il mérite ! Y a quelque chose qui tourne pas rond dans sa tête et dans son linguini!

The Boutch a dit…

@ miss cruella: D'accord avec toi, on devrait le dénoncer. Toutefois tout n'est pas si simple. Si le tapageur le dénonce et que sa soeur (bien qu'il l'apprécie semi selon ce que je lit), l'haït pour le reste de ses jours, c'est aussi un problème.

Mais si sa soeur se voit forcée de prendre part à certaines activités auquelles elle ne veut pas ''participer''(lire viol), il l'aura aidée.

Il se peut aussi, malgré les apparences, qu'il sagisse d'une vraie relation d'amour (théorie plutôt douteuse).

Donc le problème en est un complexe et je ne peut que mal le comprendre ainsi que toutes les émotions qui s'y rattachent, ne vivant pas chez le tapageur...

Ensevelie a dit…

Tu ne peux pas jouer le rôle de père ou de mère avec ta soeur. Ton rôle est de l'écouter, la conseiller, point final.

Saint esti, oui. Je te comprends à 300 % dans tout ça, mais dans la vie, il y en a qui doivent apprendre d'eux-mêmes, quite à ne jamais rien comprendre.

Future Bachelière a dit…

Disons que j'ai vécu malheureusement une expérience semblable, cette histoire était oubliée jusqu'à temps que des policiers viennent me rencontrer. Je n'aurai jamais eu de remors s'ils n'étaient pas intervenu pour une enquète de viol et pédophilie. Ouan, pas génial.

Si ta soeur est consciente de ses choix, que c'est bien ce qu'elle désire; que peux-tu y faire? Discuter tout simplement, assure-toi qu'elle est en sécurité (qu'il ne la filme pas en cachette qui sait, qu'il a vraiment l'âge qu'il dit, qu'elle se protège pourquoi pas!). Elle comprendra plus tard qui sait.

Miss Cruella a dit…

@the boutch

Je comprends ton point de vue! Mais je trouve pas ça net pour la fille de 12 ans! Elle ne peut pas être assez mature pour faire des choix éclairés!

Mais si le tabageur n'est pas super proche de sa soeur, c'est sur que ce n'est pas facile de discuter avec non plus !

Pas facile comme histoire, mais garde un oeil là-dessus pour être certain que rien ne dégénère!

Michael a dit…

Pas cool.

The Boutch a dit…

@miss cruella: ''une fille de 12 ans n'est pas assez mature pour faire des choix éclairés.'' J'ai de la misère à être en désaccord...Comme tu dis, pas facile comme histoire

AnnaRayna a dit…

Je suis entièrement d'accord avec ce qu'Ensevelie a écrit.

C'est pas évident, mais tu ne peux qu'être présent et espèrer qu'elle apprendra un jour ou l'autre...

Saperlipopette a dit…

Ça sent le roussi cette histoire. Je crois que le mieux à faire serait de laisser ça dans les mains de tes parents en leur expliquant tes réserves vis-à-vis cette relation malsaine.

J'enseignais le tennis et jamais j'aurais osé toucher une élève qui pourtant avait juste 3 ans de moins. Le gars a un problème selon moi. Conscientise ta sœur comme tu peux et si elle veut rien comprendre, elle subira les conséquences.

stella81 a dit…

C'est l'fun de voir des gens sains comme Saperlipopette...

Le Tapageur Silencieux a dit…

@stella: Effectivement, c'est rassurant de voir une telle chose.

Frank a dit…

J'ai l'impression que mon coloc (Djoe pour ne pas le nommer) était borderline pédo avec sa blonde de 17 ans ... wow, pauvre soeur.

Le plus frappant là-dedans, c'est la véracité de l'adjectif dans "hypothèse audacieuse."

Reema dsouza a dit…

Très beau blog, merci pour les détails sur les prises de vue, ça va me faire progresser.

voyance gratuite