lundi 25 février 2008

Le Tapageur va swinger

Suite à une invitation qui me laissa à la fois pantois et ambivalent, je me suis retrouvé samedi soir passé au Grand Salon de l'Université Laval afin de suivre un cours de swing pour débutant. En effet, par voie de commentaire et par email (première fois qu'il fut utile d'ailleurs), Le Voyou du Bayou m'avait invité à tenter ma chance à ces soirées qui pouvaient s'avérer être du "FUCKING SPEED DATING" et où la moyenne d'âge était généralement près du mien. Semi en manque de peau, je me suis laissé tenter.

Une fois sur place, je suis relativement tendu. En effet, j'ai assez de doigt dans une main pour compter le nombre de fois où j'ai danser et j'ai assez de pénis pour compter le nombre de fois où je l'ai fait ajunt. Je prends cependant mon courage à deux mains et je me lance.

Après un peu d'attente et de tergiversation dû au manque de personne présente, moi et le Voyou pénétrons dans le local. Le point de non-retour est atteint. La moyenne d'âge est difficile à évaluer. La variation est très grande. Après nous avoir réunis en cercle, les professeurs débutent le cours.

Régulièrement dans la vie, les stéréotypes s'avèrent réels. Dans le cas d'un prof de danse, on a tous en tête l'image d'un gars efféminé et à l'allure aussi viril qu'une chanson de Mika. L'enseignant en question, dont le nom m'échappe, était loin de redéfinir mes idées préconçues sur le sujet, loin de là. D'ailleurs, un move de la main absolument ambigu à un moment aucunement justifié dans la région de mon ventre par cette homme douteux est venu confirmé mon aversion pour lui.

C'est donc sous les directives de ce John Travolta en puissance et de sa comparse que j'exécutai mes premiers pas de swing ever. En essayant de demeurer grounder le plus possible, de faire mes step-step-rock step et de garder le rythme, j'avais l'impression d'être aussi fluide et cool que Stéphane Dion. Vint ensuite la période où nous pûmes nous pratiquer avec des cavalières. Passant d'une dame plus corpulente à une fille plus cute, l'inégalité de mes partenaires n'avait d'égale que celle de mes performances. Au final, j'avais maîtriser de façon acceptable les 3 moves qui nous avaient été inculqués.

Arriva la seconde partie de la soirée qui se voulait dansante. Fortement gêné de nature, j'étais porté à demeurer assis à ma table, pénard, à regarder des gens se trémousser sur la piste de danse avec une agilité déconcertante. J'eus malgré tout la chance de danser avec quelques filles-femmes. Deux notables, la première de par son charme et la seconde de par sa fucketé (nom commun désignant le fait d'être fucké). Rien de spécial à dire sur la première si ce n'est qu'elle a quitté immédiatement après notre danse (?). La seconde cependant mérite qu'on s'y attarde. D'âge mûr, la dame d'au moins 6 pieds 2 voguait sur une euphorie dont je n'ai pu identifier la substance en cause. Déstabilisé par la volatilité de ses seins, je fus fortement surpris de constater qu'elle portait malgré tout un soutien-gorge. Mes hypotèses: Soit il était fait de lin ou l'élastique a peté quelque part entre 1998 et 2000. Tout ça m'a fait pensé à une fille au secondaire qui s'était auto-donné un coup de sein en pleine poire alors qu'elle jouait au volleyball. Délicieux.

Alors que ma motivation s'effritait rapidement, le Voyou me proposa d'aller nous humecter le gosier au Pub ce que nous fîmes. 2 pichets à pourfendre l'insipidité de la blogosphère et parler de l'éphémérité de la vie. Tranché dans ses opinions, le sieur du Bayou pensait comme moi sur plusieurs sujets. Agréable jeune homme s'il en est un. 2 thumbs up!

Verdict final, cette soirée n'a malheureusement pas changé mon opinion négative de la danse. Je suis zéro habile et je ne suis pas du genre à me laisser emporter par la musique. J'aurai au moins le mérite d'avoir essayé.

11 commentaires:

Le Voyou du Bayou a dit…

J'ai bien apprécié le passage sur la volatilité des seins de la grande dame à l'esprit égaré...! Et effectivement, pour les discussions de fin de soirée, je me disais la même chose que toi sur la proximité de nos opinions. À la prochaine, Tapageur!

Saperlipopette a dit…

John Travolta dans une chorégraphie plus gaie que nature. Au Tapageur, merci pour tout.

Tu parles de lolos comme un vétéran.

Solide post, mec!

Michael a dit…

Moi mon rêve, c'est d'apprendre des danses comme le tango ou le swing, je me suis jamais trouvé de partner... dommage.

Quand tu sais danser, t'es comme tellement plus cool que tout le monde. Juste à regarder Star wars kid . :)

Sinon j'ai bien ri l'histoire de volley ball ;)

Fausse-artiste/Vraie-frisée a dit…

Torbinouche! Ça se dévergonde rare par ici! Pas game de faire un show-off de swing la prochaine fois qu'on se voit!

Le Tapageur Silencieux a dit…

@Voyou: À la revoyure!

@saperlipopette: Merci de ces bons mots. John Travolta est de plus en plus louche, un rôle de femme dans Hairspray et des rumeurs de "guérison" de l'homosexualité par l'Église de Scientologie.

@michael: Moi la danse s'est définitivement pas mon truc. Je te laisse te gâter.

@f-a/v-f: Je promets rien mais si je me rappelle pas pire de ce que j'ai appris, je suis game :p

Elaine a dit…

Je ne comprends peut être rien à rien, mais je trouve que le swing n'est ni sexy, ni sensuel, ni rien. C'est comme la ringuette. Où le touch footbal. Ça ne dégage rien et me laisse complètement indifférente.

On s'entend, je respecte ceux qui trippent la dessus. Mais moi, je n'accroche pas, pourtant j'aime beaucoup danser. Les gars, vous devriez essayer les cours de langues...c'est populaire auprès des filles qui ont du temps...:)

pascal a dit…

Ouep, il faut essayer pour savoir et comme tu as essayé même sans avoir aimé, ça nous fait un billet intéressant à lire ;-) N'empêche, je n'ai jamais pratiqué le swing... J'y connais rien ! Je préfère d'autres danses il faut croire ;-)

Le Parfait Imparfait a dit…

Est-ce que le nom de cette dame au seins volatiles était Émilie?

KattyKane a dit…

Wow... vraiment divertissant... si j'avais été présente à ce cours de swing j'aurais fort probablement été morte de rire...

Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve toujours ça drôle de voir du monde danser... ils ont toujours une certaine expression de bonheur naïf ou ben un malaise évident d'étampé dans le visage pis ben moi ça me fait rire...

Mais j'aurais vraiment aimé te voir danser avec la dames aux seins volatiles...

En passant ton blog est vraiment l'fun :P

Le Tapageur Silencieux a dit…

@elaine: Est-ce qu'il y a des langues plus sexy que d'autres?

@pascal: Tu ne manques rien haha. Le swing c'est moche.

@parfait imparfait: Je ne saurais dire... Elle me l'a dit mais c'est sans doute l'information qui est demeurée la moins longtemps dans ma tête EVER.

@kattykane: Je suis pas mal du type malaise dans la face haha. J'aurais également aimé être hors de mon corps pour pouvoir voir la scène d'un autre oeil. Merci du bon commentaire!

susane a dit…

Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

voyance gratuite